La bêtise ne peut être le fonds de commerce de BECI

Par Alain Maron, député au Parlement bruxellois et Zakia Khattabi, Sénatrice. Mr Thierry Willemarck, le nouveau président de BECI, la Chambre de commerce de Bruxelles, un des acteurs les plus marquants de la société civile bruxelloise, nous a fait part du tréfonds de sa pensée aujourd’hui dans l’Echo. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il aurait mieux fait de s’abstenir. Ainsi, pour résumer les propos de Mr Willemarck, les parents d’origine maghrébine ne mettent pas leurs enfants à l’école par laxisme et il faut leur donner un « coup de pied au cul » en supprimant les allocations familiales en cas de non scolarisation des enfants. Nous ne reviendrons pas sur les aspects stigmatisants, paternalistes et insidieusement racistes de ces propos. Mais simplement sur le fait qu’ils illustrent une méconnaissance de quelques éléments factuels déterminants. Et que dès lors, ils sont avant tout stupides, à côté de la plaque. Sans doute échappe-t-il à Mr Willemarck que Bruxelles connaît un boom démographique et que les habitants des quartiers populaires (où les personnes d’origine étrangère sont souvent concentrées) sont confrontés à un dramatique problème d’accès aux infrastructures de petite enfance, elles-mêmes porte d’entrée à l’école, dans la mesure où elles sont les premières étapes de l’apprentissage collectif en dehors de la famille ? Et ce nonobstant les moyens tout à fait considérables dégagés depuis des années par la Communauté française, mais aussi la Région bruxelloise, la Communauté flamande et beaucoup de communes.

Ségrégation

Probablement Mr Willemarck n’a-t-il pas connaissance des signaux d’alarme lancés par différents acteurs de terrain, concernant les problèmes d’accès aux écoles fondamentales : l’inscription dans le fondamental devient, trop souvent, un parcours du combattant, pas toujours couronné de succès. Par ailleurs, nombre de familles d’origine maghrébine inscrivent leurs enfants dans l’enseignement néerlandophone pour assurer le multilinguisme FR-NL de leurs enfants, ce qui est positif en soi, mais rend le suivi scolaire plus complexe encore. Très certainement, Mr Willemarck n’a-t-il pas lu ou même entendu parler des innombrables études qui démontrent combien l’enseignement en Belgique est basé sur un système de ségrégation, reproducteur des clivages sociaux et culturels ? Pour être clair, si vous êtes un enfant issu d’une famille pauvre et immigrée, vous avez bien moins de chances de réussir vos études ou encore d’accéder à l’enseignement supérieur. Et cela n’a rien à voir avec la motivation des parents ou des enfants. Alors oui… il faut continuer à investir pour améliorer l’accès à un enseignement de qualité pour toutes les familles, de toutes les origines sociales et culturelles. C’est un enjeu fondamental pour Bruxelles. Il faut poursuivre les efforts et investissements pour davantage de crèches et d’écoles dans les quartiers denses. Il faut un système d’enseignement moins basé sur la relégation (par exemple en étendant bien plus tard qu’actuellement le tronc commun suivi par tous les élèves). Il faut enfin également un enseignement technique et professionnel qui relève de vrais choix des étudiants et bénéficie d’autant d’attentions que le général. Il faut aussi des perspectives pour les jeunes de toutes origines, ce qui passe aussi par la lutte contre les discriminations, malheureusement toujours bien présentes à l’embauche. Mais faire porter la responsabilité sur les familles elles-mêmes, ce n’est rien de moins pour les décideurs qu’un moyen de se défausser de leurs propres responsabilités. Et BECI, organisation puissante à Bruxelles, fait partie des cercles de décideurs. Mr Willemarck, vous n’êtes plus seulement, comme directeur de Touring, le porte voix des automobilistes. Vous êtes maintenant le représentant d’une association influente, dont les membres sont d’une grande diversité culturelle comme sociale. Cela vous oblige à vous départir d’un discours de café du commerce et de jugements à l’emporte-pièce. Cela vous interdit de fonder vos analyses publiques sur vos propres préjugés personnels. Et, surtout, cela vous oblige à proposer de réelles solutions, pour lesquelles vous prenez des engagements impliquant l’organisation que vous représentez. Nous osons en tout cas espérer que vos propos aux relents populistes ne constituent pas le nouveau fonds de commerce de BECI.

Publicités

2 réflexions sur “La bêtise ne peut être le fonds de commerce de BECI

  1. Je suis d’accord avec votre texte mais personnellement j’ai vécu une discrimination en sens invers. Je n’ai pas trouvé de places pour mon fils dans l’enseignement néerlandophone à BXL. Pourquoi? Par ce que je suis d’un niveau universitaire et le décret néerlandophone donne priorité aux familles immigrés dont la mère n’a pas un diplome supérieur à celui de l’enseignement secondaire. C’est un des critères de priorité. Résultat : j’ai dû inscrire mon fils à des kilomètres de mon domicile en dehors de Bxl et le meilleur ami de mon fils d’origine pakistanaise a eu la seule place qu’il restait. Je ne trouve pas cela juste…

    • Bonjour et merci pour votre message.
      Au niveau de l’enseignement néerlandophones à BXL, les priorités sont d’abord accordées à l’inscription pour les enfants dont les parents parlent le néerlandais et peuvent le démontrer (55% des places, hors celles réservées aux enfants qui ont déjà frère/soeur dans l’école).
      Ensuite, il est vrai, il y a un quota pour les enfants dont les parents sont considérés comme socialement défavorisés. Vous avez sans doute été « victime » de ce dernier dispositif.
      Il est vraiment regrettable que vous n’ayez pas pu trouver de place à BXL. Mais les causes sont sans doute d’abord à chercher dans le manque de places disponibles (y compris dans l’enseignement en néerlandais), ainsi que dans le dispositif de priorité aux parents néerlandophones. Ma Collègue Barbara Trachte a publié sur son blog à ce sujet.
      Bien à vous,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s