Quartier du Midi : La Région prête à passer de l’urbanisme des années 60 à celui des années 80 !

Le fuite en avant est coulée dans le bronze : des dizaines de milliers de mètres carré de bureaux supplémentaires sont confirmés (en commençant par 70.000 pour le promoteur Atenor et son projet « Victor »), des tours et des barres de logements placées souvent « au chausse-pied » en dépit du bon sens, le « vidage » et même la destruction pure et simple de grands immeubles n’ayant que 15 ans, un nouveau tunnel et une trémie tram qui va balafrer l’avenue Fonsny qui n’est déjà pas la voirie la plus qualitative de la Région…

photo MidiLa Région bruxelloise confirme ses intentions concernant l’avenir du quartier du Midi, traduites dans un « schéma directeur ». C’est ce qui ressort clairement des réponses de Rudi Vervoort à mon interpellation et celles de mes collègues au Parlement ce jeudi 20 avril.

En fait, on a l’impression que, aux différents plans particuliers d’affectation (PPAS) de 1996 pour la zone Midi, toujours pas complètement achevés d’ailleurs et dignes d’un urbanisme des années ’60, succèdent un schéma et de futurs plans dignes d’un urbanisme des années ’80 ! Du pur « top-down » désincarné, mal fagoté, mal gouverné, où l’intérêt général est quasi totalement dans l’ombre de la promotion privée et publique (celle des filiales de la SNCB). On est reparti pour 20 ans de coulage de béton au rythme des promoteurs et sans que les pouvoirs publics ne se donnent, eux, véritablement les moyens d’investir.

Du pur style béton-bureaux

Dans le « worst of » des confirmations…

– Pour que les navetteurs puissent venir travailler en voiture dans les nouveaux bureaux… on confirme la construction d’un parking près du ring, puis l’instauration d’une nouvelle navette STIB entre ce parking et le quartier du Midi. Un comble alors que la justification de l’augmentation de densité dans le quartier est qu’il est le principal nœud de communication en transports en commun du pays !

– Pour l’essentiel, on construit d’abord les bureaux et le logement ensuite : le PDG d’Atenor a été très clair sur ses intentions sur sa parcelle, mais le phasage du schéma prévoit lui aussi globalement la priorité au bureau.

– Le financement des réaménagements d’espaces publics n’est pas clair. Il est vraisemblable qu’il reposera surtout sur les charges d’urbanisme issues des permis pour faire les bureaux. Sans bureaux, donc, pas ou moins d’espaces publics refaits… On annonce la création d’une société mixte en charge des espaces publics mais tout en nous disant que cette société de sera là que pour « coordonner » et qu’il n’y aura pas d’argent qui transitera par elle (mais alors pourquoi monter une société ? Et puis il faudra bien la doter d’un capital de départ…).

– On a quand même trouvé de l’argent public… pour creuser un nouveau tunnel. Les trams qui arrivent par Fonsny seront reliés à la petite ceinture par ce tunnel, alors que des solutions alternatives de surface sont possibles, pour autant d’accepter que le tram traverse une moitié de petite ceinture et d’y réduire la pression automobile. Mais non, on va balafrer l’avenue Fonsny avec une trémie qui la rendra encore plus moche et mettre en œuvre une solution souterraine hyper coûteuse et longue à réaliser.

La Région aurait par ailleurs obtenu confirmation que la SNCB investirait 80 millions dans la rénovation de la gare. C’est déjà çà. Mais tout le monde reconnaît que ce montant est insuffisant pour une véritable mise à niveau de la plus importante gare du pays et ne concerne nullement les abords. C’est le service minimum…

Alors rêvons… D’un accord entre SNCB et Région, conscientes de l’enjeu collectif lié à la gare et ses abords. D’une volonté réelle de rattraper les erreurs du passé (les plans Picqué des années ’90). D’une attention particulière aux habitants, à la convivialité, à la rencontre, à la mixité réelle des fonctions, aux déplacements actifs. De gestes clairs dans la direction d’une ville où on miserait d’abord sur la qualité de vie, même dans un quartier comme celui-là. D’un schéma qui ne miserait pas sur le béton mais sur une densification raisonnée et raisonnable. Bref, d’un urbanisme du 21ème siècle comme on le trouve dans de plus en plus de ville dans le monde… Utopique ? Peut être. Mais sans doute moins absurde et déconnecté des réalités d’aujourd’hui que ce qui est sur la table de la part de la Région.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s