Lutte contre les loyers abusifs : la pression commence à payer !

Ce jeudi 19 mai, j’ai interpellé la Ministre du logement sur la question des loyers abusifs.

Un sujet au cœur de l’actualité suite à la victoire du secteur associatif et son action de grève contre les loyers abusifs. Ceux-ci ont en effet obtenu gain de cause. Suite à une négociation à l’amiable, le bailleur a reconnu l’abus dans le loyer demandé, se traduisant par une baisse de loyer de 600 euros à 350 euros. «Implicitement, le bailleur a reconnu son obligation de proposer un loyer raisonnable, adapté aux qualités du logement», ont souligné les Équipes populaires de Bruxelles.

manif loyersLes écologistes prennent acte de cette victoire symbolique, mettant en exergue l’importance de la question de l’encadrement des loyers en Région bruxelloise !

Dans sa réponse à mon interpellation, la Ministre a avancé deux éléments intéressants :
– sa volonté de mettre à jour les grilles indicatives de loyer établies par le Gouvernement précédent et donc de les utiliser (même s’il n’est pas encore clair comment) ;
– sa volonté d’inclure dans la loi sur le bail des systèmes de médiation qui permettent de régler des conflits entre propriétaires et locataires, y compris sur le loyer (c’est aussi ce que nous proposions dans notre propre texte, via les commissions paritaires locatives).

Ces éléments sont sans aucun doute présents grâce à la pression exercée par les associations et dont nous avons été le relais au Parlement.

Il est évident que nous serons vigilants sur la réalité de ce qui sera mis en œuvre. Et que nous continuerons à pousser le sujet au Parlement.

Débat Cadenassé

D’un autre côté, le débat reste néanmoins complètement cadenassé par la majorité. Arnaud Verstraete, député Groen a souligné que « les parlementaires de la majorité semblent également être en grève, en ce qui concerne ce dossier primordial de l’encadrement des loyers ». En effet, Ecolo et Groen ont déposé une proposition d’ordonnance sur la régulation du marché locatif à Bruxelles, via, entre autres, l’instauration de commissions paritaires locatives. Le 10 mars dernier, la majorité refusait pour la troisième fois d’examiner le texte et d’ouvrir le débat, alors que la plate-forme du logement, réunissant acteurs du secteur associatif et des syndicats, demande elle aussi des auditions. Depuis des mois, les écologistes demandent l’audition des acteurs, représentant locataires, propriétaires et autres experts, afin de récolter les avis sur les textes déposés par l’opposition et sur la problématique en général, dans l’optique de pouvoir avancer sur ces dossiers cruciaux. Une régulation du marché locatif à Bruxelles est-elle possible et, le cas échéant, comment ? Nous proposions la mise en place de commissions paritaires locatives qui réunissent locataires et propriétaires : qu’en pensent les acteurs et experts, maintenant que la Région est pleinement compétente ? La majorité a court-circuité toute discussion et manœuvré pour qu’on entende l’avis de la Ministre, et seulement la Ministre.

manifloyer amMalgré les demandes du secteur, les textes mis sur la table par l’opposition, les actions mettant en exergue la réalité de terrain, la majorité renvoie le débat et le travail parlementaire à plus tard, le conditionnant au dépôt d’un texte par le gouvernement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s